Principe de réfutabilité

RemarqueC'est irréfutable !

Cette expression qualifie souvent en langage courant un énoncé toujours vrai, mais en science, c'est plutôt une mauvaise nouvelle que quelque chose soit irréfutable...

DéfinitionRéfutabilité (Popper) 

Le principe de réfutabilité ( Popper, 1973[1]) consiste à considérer que seuls les énoncés qui ont une formulation que l'on peut contredire empiriquement (c'est à dire par une observation) sont scientifiques.

Dit autrement, ce qui fait la force d'un énoncé c'est la transparence de sa construction qui me permet d'essayer de le déconstruire par l'expérience.

Remarque

Les énoncés existentiels (de type "X existe") ne sont pas réfutables car je ne peux pas parcourir tout l'univers pour observer la non-existence de X.

Fondamental

  • Plus un énoncé a déjà résisté à des tentatives de réfutation plus il est solide (corroboré).

  • Plus un énoncé est clair et précis, plus il est facile de le réfuter, donc plus il est intéressant.

  • Un énoncé irréfutable est un énoncé dont je ne peux pas décider de la valeur de vérité (il n'est ni vrai ni faux).

Exemple

  • « La moitié des habitants de la Terre sont des femmes » est un énoncé réfutable.

  • « Il n'y a pas d'autres êtres vivants dans l'univers » est un énoncé irréfutable.

Stéphane Crozat (contributions : Pierre Steiner) Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique