Définitions : Fediverse, média social, libre, décentralisé, fédéré

DéfinitionLe Fediverse

Ce nom est un mot-valise, composé des termes anglais federation et universe.

Le Fediverse est à la fois une fédération et un univers, aussi appelé "univers des médias sociaux décentralisés et fédérés".

Cette fédération forme un réseau décentralisé de serveurs, qui hébergent des services libres de médias sociaux et qui utilisent des protocoles communs pour se fédérer, c'est-à-dire pour communiquer entre eux.

Logo du FediverseInformations[1]

DéfinitionMédia social

Un groupe d'applications en ligne qui se fondent sur l'idéologie et la technologie du Web 2.0 et permettent la création et l'échange du contenu généré par les utilisateurs.

Kaplan A., Haenlein, M. (2010). “Users of the world, unite! The challenges and opportunities of Social Media”. Business Horizons, vol. 53, n°1, p. 59-68.

Des services Web qui permettent aux individus de construire un profil public ou semi-public dans le cadre d'un système délimité, d'articuler une liste d'autres utilisateurs avec lesquels ils partagent des relations ainsi que de voir et de croiser leurs listes de relations et celles faites par d'autres à travers la plateforme.

boyd, d.m. and Ellison, N.B. (2007), Social Network Sites: Definition, History, and Scholarship. Journal of Computer-Mediated Communication, 13: 210-230. Traduit dans : Cardon, D. (2011). Réseaux sociaux de l'Internet. Communications, 88, 141-148

Les médias sociaux sont des médias qui placent la participation de l'individu au centre du dispositif médiatique, en donnant à l'ensemble des agents la capacité d'agir et d'interagir, entre eux et le média, et ce à un ou plusieurs stades du processus de création médiatique. Les individus connectés s'agrègent alors en audiences actives et peuvent ainsi établir des communications multidirectionnelles de trois niveaux : interpersonnelles, inter-groupales ou encore de masse.

Merra, L. (2013). Pour une sociologie des médias sociaux. Internet et la révolution médiatique : nouveaux médias et interactions. Sociologie. Paris Sorbonne Cité - Paris Descartes. (tel-01143685)

AttentionMédia social ≠ Réseau social

On confond parfois les terminologies de "média social" et "réseau social" ; un média social est une technologie qui permet de créer, de développer et de maintenir des réseaux sociaux.

Un réseau social est un ensemble d'identités sociales, telles que des individus ou encore des organisations, reliées entre elles par des liens créés lors d'interactions sociales.

DéfinitionMédia social centralisé et propriétaire

Un média social centralisé forme un réseau sous le contrôle d'une autorité centrale :

  • Tous les membres du réseau dépendent d'une seule autorité, qui décide des conditions d'utilisation de l'ensemble du réseau de façon unilatérale.

  • Il est plus facile de contrôler, de surveiller, de censurer ou de détruire (même sans mauvaise intention) un réseau centralisé.

Réseaux centralisé, décentralisé et distribué.Informations[2]

Un média social propriétaire est un logiciel qui appartient à une entité privée, et dont le code source n'est pas libre :

  • Les algorithmes utilisés ne sont pas publics : ils ne peuvent donc pas être étudiés ni audités.

  • Il n'est pas possible d'auditer le média social pour en détecter d'éventuelles failles de sécurité, ou chercher à en améliorer le fonctionnement.

FondamentalMédias sociaux libres, décentralisés et fédérés

Trois briques fondamentales des médias sociaux alternatifs, libres, décentralisés et fédérés :

  1. Des instances de logiciels libres qui communiquent avec des protocoles standards ouverts ;

  2. La décentralisation ;

  3. La fédération.

Comparaison entre médias sociaux centralisés et médias sociaux décentralisés et fédérés (Fediverse)Informations[3]
Carte interactive du Fediverse sur fediverse.spaceInformations[4]

DéfinitionLogiciel Libre

Un logiciel libre se caractérise par quatre libertés essentielles :

  • la liberté de faire fonctionner le programme comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0) ;

  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1) ; l'accès au code source est une condition nécessaire ;

  • la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider les autres (liberté 2) ;

  • la liberté de distribuer aux autres des copies de vos versions modifiées (liberté 3).

DéfinitionInstance

Une instance est :

  • une copie d'un logiciel libre

  • installée sur un serveur administré par un particulier ou une organisation et modéré par une personne ou une équipe

  • à laquelle on accède sur le Web via son URL

  • qui peut échanger des informations avec d'autres instances grâce à des langages de communication standards que l'on appelle "protocoles".

Instanciation et fédération des logiciels du FediverseInformations[5]

DéfinitionProtocole

La définition générale d'un protocole est un ensemble de règles que l'on doit suivre pour communiquer.

En informatique, un protocole standard est un ensemble de règles normalisées qui permettent à des entités hétérogènes d'échanger des données.

DéfinitionDécentralisation

La décentralisation signifie l'absence de centre ou, plus précisément, l'existence de nombreux centres dans le réseau.

Une propriété essentielle de la décentralisation est que toute entité puisse s'ajouter au réseau, mais qu'aucune entité n'ait le pouvoir d'en contrôler l'ensemble.

Une conséquence de cette propriété dans un réseau de médias sociaux est la liberté de choisir : si une instance du réseau ne me plaît plus, change ses conditions d'utilisation ou est détruite, je peux m'inscrire sur une autre instance et maintenir mon accès au réseau.

Réseaux centralisé, décentralisé et distribué.Informations[2]

DéfinitionFédération

Dans le Fediverse, la fédération de deux instances représente la mise en relation de leurs utilisateurs. Lorsque deux instances sont fédérées, tous leurs utilisateurs peuvent interagir ensemble.

Le système de fédération forme un réseau d'instances autonomes, qui permettent à leurs utilisateurs de communiquer avec l'ensemble de ce réseau.

RemarqueDeux conditions de fédération dans le Fediverse

  1. La condition technique :

    La fédération repose sur l'utilisation d'un langage commun et accessible, c'est-à-dire d'un protocole ouvert et standardisé.

  2. La condition humaine :

    Le protocole ouvert et standardisé rend possible la fédération ; se fédérer dépend ensuite d'une décision humaine.

FondamentalEn résumé

Ce nouveau paradigme de médias sociaux représente l'ensemble des médias sociaux libres, installés sur des serveurs gérés de façon autonome par des entités différentes, qui communiquent avec des protocoles de communication standards et ouverts.

Audrey Guélou Paternité - Partage des Conditions Initiales à l'Identique