Lownum

API0051

Low-technicisation et numérique

Responsable de l'Api

Stéphane Crozat

Autres intervenants

Matthieu Bricogne (IM), Guillaume Carnino (TSH), Pierre La Rocca (GI), Benjamin Lussier (GI), Sylvain Spinelli (Kelis)

Lieu

Bibliothèque du Centre de Recherche (bâtiment B, 1er étage)

Résumé

La participation de l'industrie informatique à l'empreinte écologique des humains (CO2, terres rares, biodiversité, eau...) est aujourd'hui mesurée, même si ces mesures peinent à être précises. L'empreinte du numérique se répartit d'une part entre la fabrication et l'utilisation, et d'autre part entre les terminaux, les serveurs et le réseau. Des controverses existent sur la prédominance de chacun de ces postes, mais un consensus se dégage sur la nécessité de considérer la croissance exponentielle du numérique comme problématique.

Le numérique se pose en un double cas limite :

  • Il est d'emblée dans le champ du high-tech ; il n'y a pas de d'informatique low-tech.

  • Il revêt un caractère holistique ; toutes les autres technologies humaines dépendent aujourd'hui du numérique.

On ne peut donc pas envisager d'informatique low-tech et on peut difficilement imaginer un monde sans numérique. En revanche on peut envisager d'agir sur l'informatique que l'on privilégie : de plus en plus puissante et génératrice de nouveaux besoins, ou au contraire plus modeste et moins invasive.

On peut définir le processus de low-technicisation comme consistant à rediriger l'invention et l'innovation pour négocier le spectre fonctionnel et la complexité technique des objets afin de créer des outils plus soutenables et plus conviviaux.

L'Api permettra de :

  • les matinées dans le cadre de conférences et ateliers : travailler l'état de l'art et les concepts liés à la low-technicisation du numérique ;

  • les après-midi dans le cadre d'un projet en petits groupes : élaborer une critique d'un outil logiciel ou matériel (site web, application métier, média social, terminal, réseau...) et proposer une maquette de solution alternative.

Domaine

Numérique, ingénierie, soutenabilité

Objectifs pédagogiques

Objectif de l'Api : Expérimenter une démarche de critique et de conception technique dans une optique de low-technicisation

Objectifs spécifiques :

  • Savoir positionner le numérique au sein de la question générale de la soutenabilité

  • Savoir positionner le rôle de l'ingénieur au sein de la question de la soutenabilité

  • Savoir utiliser le concept de low-technicisation et les concepts associés dans le cadre d'un discours sur le numérique

  • Savoir mobiliser et critiquer la notion de besoin dans le cadre d'un projet d'ingénierie

  • Savoir mobiliser et critiquer la notion d'évaluation d'impact dans le cadre d'un projet d'ingénierie

  • Savoir décrire, maquetter et argumenter un projet de low-technicisation dans le domaine du numérique

Objectifs transversaux :

  • Savoir rechercher de l'information

  • Savoir travailler en groupe

  • Savoir travailler en autonomie

  • Savoir communiquer en contexte professionnel

Évaluation

Contrôle continu : 50%

Projet mis en ligne : 50%

ECTS

2