Low-technicisation et numérique

Argumentaire

La participation de l'industrie informatique à l'empreinte écologique des humains (CO2, terres rares, biodiversité, eau...) est aujourd'hui mesurée, même si ces mesures peinent à être précises. L'empreinte du numérique se répartit d'une part entre la fabrication et l'utilisation, et d'autre part entre les terminaux, les serveurs et le réseau. Des controverses existent sur la prédominance de chacun de ces postes, mais un consensus se dégage sur la nécessité de considérer la croissance exponentielle du numérique comme problématique.

Le numérique se pose en un double cas limite :

  • Il est d'emblée dans le champ du high-tech ; il n'y a pas d'informatique low-tech.

  • Il revêt un caractère holistique ; toutes les autres technologies humaines dépendent aujourd'hui du numérique.

On ne peut donc pas envisager d'informatique low-tech et on peut difficilement imaginer un monde sans numérique. En revanche on peut envisager d'agir sur l'informatique que l'on privilégie : de plus en plus puissante et génératrice de nouveaux besoins, ou au contraire plus modeste et moins invasive.

On peut définir le processus de low-technicisation comme consistant à chercher à réduire l'empreinte technique d'un outil.

  • La low-technicisation du numérique cherchera à réduire le spectre fonctionnel et la complexité technique des applications informatiques elles-mêmes afin de produire des outils plus économes et plus conviviaux.

  • La low-technicisation par le numérique cherchera à concevoir des applications informatiques en vue d'accompagner la production d'objets (numériques ou non) plus économes et plus conviviaux.

Hypothèse 1 : Concevoir et imaginer

La formation se consacrera aux phases amont de la conception d'application, typiquement l'état de l'art, l'idéation, la conception et le maquettage.

  • Intérêt : ouvrir des possibles généralement écartés a priori par les démarches de conception plus conventionnelles.

  • Limite : la question de la faisabilité est reportée.

L'approche est en cela complémentaire des approches traditionnelles.

Hypothèse 2 : Évaluation réflexive qualitative a priori

La formation proposera une démarche d'évaluation qualitative fondée sur l'analyse réflexive des propositions et l'étude de scénarios d'usage.

  • Intérêt : contourner les limites de l'approche d'évaluation quantitative de type analyse de cycle de vie (ACV) difficiles à appliquer dans le domaine du numérique (a fortiori en phase de conception).

  • Limite : la question la mesure quantitative est reportée.

Elle est en cela également complémentaire des approches qui se développent majoritairement aujourd'hui.

Hypothèse 3 : Complexité, incertitude, discussion

Les hypothèse 1 et 2 s'inscrivent dans un contexte de complexité, donc d'une situation irréductible à une approche analytique, et par conséquent d'incertitude quand aux scénarios explorés. L'enjeu n'est pas de trouver des solutions, mais d'explorer des possibles alternatifs, en vue d'alimenter des situations de conception à venir.

Afin de gérer cette complexité et cette incertitude, nous proposerons des espaces d'échanges critiques afin, à défaut de proposer des réponses, de poser des questions.

Dans le cadre de la formation, nous expérimenterons :

  • la tenue d'échanges croisés entre les participants aux différents projets ;

  • la publication progressive des propositions sur le Web.

L'enjeu est de s'inscrire d'emblée dans une posture de critiquer et d'être critiqué.

Ces échanges se tiendront de façon publique sur le Fediverse ; les acteurs et actrices de la formation seront incité·es à alimenter les discussions, et le reste du monde y est aussi invité.

Activités pédagogiques

Déroulement

Le librecours se déroule du 25 avril au 5 juin 2022 (consultez le Planning).

Chaque semaine on prévoit :

  • une conférence live et des ressources à consulter en ligne

  • un itération sur un projet de low-technicisation et sa publication

  • des échanges publics via le Fediverse

Investissement : environ 5h / semaine

Consultez la partie Séquences pour le détail de chaque semaine.

Un projet de low-technicisation

Le projet consistera à :

  • s'emparer d'un sujet proposé a priori en lien avec un animateur ou une animatrice,

  • à réaliser un état de l'art succin autour de ce sujet,

  • à imaginer un objets technique adressant les questions posées

À chaque étape les résultats seront discutés avec les autres membres de la formation, et publiés sur le Web pour éventuellement recueillir des avis critiques tiers.

Exemple de projets : Api Lownum : réalisations

Des échanges sur le Fediverse

#DOING

Le Fediverse c'est un ensemble de médias sociaux décentralisés et fédérés entre eux.

Si vous découvrez le Fediverse, on va vous aider à choisir votre instance et créer votre compte, et on proposera même une instance dédiée à la formation... (cf jour 1)

https://mastodon.help/

https://joinmastodon.org

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mastodon_(r%C3%A9seau_social)

Participer au librecours

Pré-requis

Pour suivre ce cours il est recommandé :

  • d'avoir une pratique préalable d'outils numériques dans un domaine au moins en lien avec les projets proposés (un usage régulier suffit),

  • d'avoir des notions quant au fonctionnement technique de ces outils (sans être un ou une experte !),

  • d'avoir une expérience ou des envies dans le domaine de la conception (imaginer des objets techniques).

Inscriptions

  1. Inscrivez-vous au Librecours UPLOAD/lownum

  2. Rejoignez les animateurs sur Mattermost (équipe Librecours)

  3. La participation à la formation impliquera de participer à des échanges sur les médias sociaux du Fediverse (Mastodon et Peertube)

Ça coûte combien ?

Les formations sur Librecours sont gratuites et ouvertes à toutes et tous (on essayera d'accueillir tout le monde).

Si vous trouvez ça chouette et que vous voulez faire un don à Framasoft ou Picasoft, ne vous gênez pas !

Merci à eux !

Ce librecours est le résultat de la coopération de plusieurs acteurs :

  • Le librecours est animé avec les Chatons Framasoft et Picasoft.

  • La plate-forme librecours.net est développée par Kelis et l'association Scenari.

  • Des contenus ont été copiés depuis le MOOC Impacts environnementaux du numérique (licence CC-BY) ; la cellule d'appui pédagogique de l'UTC a participé à son intégration dans Librecours.

  • Des contenus ont été élaborés avec des enseignants de l'UTC (lisez les crédits de chaque module).

  • La formation s'appuie sur le doctorat Fedithese accueillie au laboratoire Costech.

  • ...

FAQ

UPLOAD

UPLOAD c'est une Université Populaire Libre, Ouverte, Autonome et Décentralisée... c'est un lieu où chacun·e peut apporter ses savoirs et y puiser des connaissances.

https://contributopia.org/fr/educ-pop

Librecours

Ici, sur librecours.net on essaie d'apporter une pierre à l'édifice de l'éducation populaire numérique. Les accès sont ouverts à toutes et tous que ce soit pour consulter un contenu, suivre une formation complète, ou accompagner ceux qui souhaitent se former.

Des fois il y a des fautes... ou des erreurs...

Si vous trouvez des fautes de français ou d'informatique, faites-nous signe, on corrigera. Comme ça tout le monde en profitera pendant cette session, et ça servira à d'autres dans le futur. C'est un premier moyen de contribuer à la culture libre.

Libre...

Libre ça veut dire que je peux copier tout ce qui est dans les modules, et même les utiliser ailleurs avec d'autres gens, dans mon lycée ou dans mon entreprise ?

Oui. Tout ce que vous voulez. Même pas besoin de demander.

La licence utilisée est la plupart du temps une CC BY-SA, tout ce que vous avez à faire est de citer les auteurs et la source (en plus, c'est sympa ça fait un clin d'œil aux auteurs) et si vous faites des modifications vous devrez aussi déposer vos modules améliorés sous la même licence (comme ça tout le monde continue d'en profiter).

Vous pouvez aussi informer les auteurs, ils seront contents de voir que ce qu'ils font est utile, et même leur proposer vos améliorations.

C'est quoi Scenari ?

C'est le logiciel utilisé pour faire tourner librecours.net. C'est un super logiciel, si vous voulez en savoir plus, scenari.org.

Et si vous voulez réutiliser les contenus, on vous conseille de jeter un œil plutôt que de repartir des supports diffusés sur librecours (mais vous êtes libres de ne pas le faire !).

Et les Chatons ?

C'est comme ça qu'on appelle les bébés des chats. Ils sont redoutablement mignons. ­čś╣